Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

  • Ouverture au monde, leçon de tolérance : rencontre avec le Dalaï-lama


    dalaï-lama.jpgUne conférence interconfessionnelle : nous voici bien loin d'une préparation pour le Bénin! Quoique? Rencontrer l'Autre, c'est ici, tous les jours, partout...

    RTBF JT du 12 septembre !

    Voici le JT où il est question de cette conférence. À écouter à partir de la minute 22.30 ! Et ça ne dure que trois minutes! ;-) 

    Par Arthur:

    La conférence du 12 septembre réunissait de grands représentants religieux - l’archevêque de Malines-Bruxelles, le représentant du culte protestant, le grand rabbin et le représentant de l’exécutif musulman - mais aussi le prestigieux et honorable Dalaï-lama. La conférence se présentait sous forme de débat entre les chefs religieux en face d'élèves en dernière année de secondaire, ou d'étudiants, et était animée par la présentatrice de la RTBF Hadja Lahbib (très impliquée dans les débats religieux et que notre classe avait déjà rencontrée pour un débat autour de l'un de ses films "Patience, patience, tu iras au paradis" qui parle de l'intégration des femmes immigrées dans la société européenne). Elle leur posait des questions que nous, élèves, avions envoyées préalablement, et ils répondaient chacun à leur tour (même si le Dalaï-lama était très bavard, et laissait peu la parole à ses confrères).

    À chaque question, tous les représentants étaient du même avis (les femmes doivent avoir plus de droits, l'éducation et la jeunesse forment l'avenir, etc.). J'ai remarqué d'emblée que les religions ont bien plus de points communs qu'on ne le pense. Tout au long de la conférence, ces hommes de grande qualité riaient ensemble (notamment avec le Dalaï-lama, qui a un humour enfantin mais plaisant, et surtout un rire communicatif). Là, je vis que "les religions", entre elles, ne se haïssent point. Et au contraire, savent vraiment vivre ensemble (ce que nous voyons malheureusement de moins en moins de nos jours). Mais le plus touchant dans la conférence, fut lorsque les chefs religieux se serrèrent tous la main, se tapotèrent l'épaule, et échangèrent un présent. J'ai compris alors que les guerres ne naissent pas des religions. Elles proviennent de certaines personnes qui interprètent mal une religion, ou qui l'utilisent pour justifier des propos malhonnêtes et des actes barbares.

    Par William :

    Ce mercredi 12 septembre, nous avons assisté à une conférence interconfessionnelle avec notre classe de morale.

    J’ai beaucoup aimé cette conférence, en particulier j’ai aimé rencontrer le Dalaï-lama.  À son arrivée, j’ai ressenti sa présence positive et elle m’a donné le sourire. Il avait une manière sereine d’aborder les choses tout en nous instruisant. Face aux questions, il parvenait à remonter à la nature des problèmes tout en suggérant des solutions pratiques et concrètes pour chacun d’entre nous. Il nous donnait son avis personnel et ne portait pas de jugement dicté par une religion. J’ai adoré sa simplicité et son humour : il nous divertissait, nous mettait à l’aise ; c’était comme s’il contrôlait la situation et déterminait l’atmosphère de la salle.

    En revanche, certaines choses m’ont déplu. J’ai trouvé que le Dalaï-lama ne laissait pas assez la parole aux autres représentants religieux. Plus encore, j’ai trouvé que les gens vénéraient trop le Dalaï-lama par rapport aux autres représentants pourtant éminents, eux aussi.

    J’ai lu un des livres du Dalaï-lama « The art of Happiness », qui m’a ouvert l’esprit sur beaucoup de choses et m’a poussé à devenir une meilleure personne. Je suis touché d’avoir pu rencontrer ce maître à penser. C’était l’un de mes rêves. Je remercie l’UCL et nos professeurs d’avoir organisé une telle rencontre. Je ne l’oublierai jamais.