Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Un commerce essence…iel

Premier jour au Bénin. Nous nous lançons dans une journée de route. Dès le début, nous nous demandons ce que sont les grosses flasques d’huile qui se trouvent le long de cette route qui traverse le pays. Intrigués par la quantité d’huile qui brille de la même façon que l’huile d’olive, mais aussi par la fréquence de ces petits stands, nous demandons finalement aux Béninois qui nous accompagnent : Pourquoi vendent-ils autant d’huile le long de la route ?  Amusés par la question, ils nous répondent que ce sont en fait des vendeurs clandestins d’essence.

Le Bénin est en fait bordé par le Nigeria qui se trouve être le plus gros producteur de pétrole d’Afrique. Il se fait que nombreuses personnes s’approvisionnent d’essence là-bas, pour ensuite le revendre au Bénin. La particularité est que ceci est illégal et pourtant toléré...

Et le prix ? Le litre est proposé pour environ 270 FCFA (0,42 euros), défiant ainsi largement tous les prix des stations essence. Ce commerce reste illégal mais essence…iel à la société. Il serait impossible de bannir cette pratique pour plusieurs raisons.

D’une part, la vente d’essence constitue le revenu principal de nombreuses familles.

D’autre part, les Béninois s’approvisionnent principalement dans ces commerces, étant donné que les infrastructures manquent et que les stations existantes sont souvent en pénurie d’essence.

Mon correspondant m’explique qu’un de ses proches a « perdu son âme » lors d’un accident, en transportant de l’essence. Cette contrebande mal filtrée pose problème au niveau de l’environnement et représente un danger pour les vendeurs.

Voici une des questions qui nous est venue lors ce magnifique voyage.

Adrien

 

Les commentaires sont fermés.