Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Ecrire l'Histoire

Plus de vingt ans après le génocide, le Rwanda connait un développement inégalé par les autres pays africains. Le pays aux mille collines est arrivé à ce résultat grâce à une immense volonté de laisser derrière lui son histoire raciale et sanguinaire pour aller vers une réconciliation nationale. Ceci est en tous cas ce que tout Rwandais vous dira si vous l’interrogez sur le sujet. Mais comment en est-on arrivé là ? Pour répondre, on doit probablement remonter jusqu’à la fin du génocide et à la mise en place de l’état actuel. Dès 1999 et la création de la Commission nationale de l’Unité et de la Réconciliation a été diffusé un discours que l’on voulait tenu à l’unisson et récité par cœur par tous les écoliers dans tout le pays. Ce discours consiste, en résumé, en l’idée que la mise en place des empires coloniaux a déstructuré la société traditionnelle, créé l’anarchie et transformé des classes sociales en ethnies précédemment inexistantes.  Ces divisions ont mené aux conflits internes, à la haine et au génocide. C’est ce même  discours que nous avons entendu au Mémorial du Génocide, à la Commission nationale de l’Unité et de la Réconciliation mais aussi dans les écoles que nous avons visitées.

Au cours de notre voyage, nous nous sommes rendus compte que nous n’avions entendu aucun discours sortant de cette version de l’Histoire. Ce qui nous a conduits à nous poser la question suivante : pourquoi cette vision simplificatrice de l’Histoire ? Un professeur d’histoire que nous avons rencontré nous a expliqué son point de vue sur son pays : le discours national a été mis en place par l’actuel président Kagame au terme d’un voyage de réflexion de 6 ans. Il fallait, pour obtenir la paix, diffuser un message simple et facile à comprendre et dont la vertu serait aussi d‘attribuer au gouvernement en place un rôle majeur dans la sécurité du pays, au risque d’être manichéen.

Nous nous sommes demandé si faire croire au peuple une vérité partielle était une bonne chose ou non. Faut-il simplifier l’Histoire pour assurer la paix ? Faut-il désigner un nouvel ennemi (par exemple  les empires coloniaux et leur action) pour créer un sentiment d’unité ? La question est complexe et nous continuons à réfléchir. Nous nous demandons jusqu’à quel point un discours unique peut changer la pensée collective. Et vous qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à nous répondre dans les commentaires.

Lazar et Luis

Commentaires

  • Dear All, your reports help us so much to understand a tiny bit better this huge mysterious continent Africa.
    Enjoy it, we envy you :-) Good Luck for the last days! Bring us back some African approach to life!
    Markus Radhuber

  • Nous sommes impressionnés par vos articles et vos réflexions. La question que vous posez nous interpelle forcément et mérite bien qu’on continue cette discussion à votre retour ! En attendant on vous lit avec avidité.

  • Merci à tous pour ces très beaux articles et toutes ces pistes de réflexion ! Quel enrichissement que toutes ces expériences

  • L'important est de se poser ces questions, de rester critique et de se faire son/votre propre avis. La démarche est importante. Méfiez vous des réponses que d'autres (gouvernements, religions ...) vous donnent un peu facilement, et vous le faites très bien ;-)

    On a pas les odeurs ici (Euh ne changez rien), mais merci pour vos textes et photos.
    Vive la diversité, les couleurs, les échanges,
    et bon retour.

  • Wow. Quel beau article. Je suis très impressionné. Les pensées interrogatives sont très mûres et intelligentes. Grand Merci

  • Merci! You raise some hot issues...
    une "vérité partielle" is not a truth... facing historical truths cannot be avoided, just delayed. (I hope, at least.) Simplifying history normally leads into manipulation, not information, often with a purpose. But there are no simple solutions. And no black/White reasons for conflicts.
    When I read your article I get the impression that maybe history is being re-written in Rwanda? Changed a bit to fit better? Or am I wrong? If not - doing this has never helped the people or brought stable peace, this was normally done to secure the power of a smaller group in power.
    And the creation of external enemies has always been a favourite recipe of distracting attention from internal domestic problems, all over the world, us not excluded.
    Thank you for this article, you see, it provokes reaction :-) it's a pleasure to follow the blog!
    Côme back safely! MaRa

Les commentaires sont fermés.