Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Jour 5 - 11 février

Cinquième jour de cette aventure, nous prenons la route pour un marché local à Kamuhanda, un marché à la sortie de Kigali. Dès notre arrivée, on sentait tous les regards se poser sur nous. Les habitants n'avaient pas l'habitude de voir des touristes... Du coup on était un peu mal à l'aise...

Le marché était plus vivant et bruyant qu'en Belgique. Il était aussi rempli de couleurs et d'odeurs (fruits, légumes, boucherie). Il était tellement rempli de marchandises qu'on pouvait à peine le traverser. Par exemple, des poules bien vivantes piétinaient l'étal de certains vendeurs en attendant d'être vendues. Des vendeurs nous ont proposé des lapins qu'ils tenaient par les oreilles! On en a profité pour remplir nos sacs de bons fruits frais!

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers Muhanga où nous nous sommes divisés en sous-groupes : un groupe a assisté à la messe et un autre a préféré se balader dans la ville. Ellen, présente à la messe, la décrit comme "ambiancée" due aux nombreux chants rythmés de la chorale et au peu de discours tenus par le prêtre. Les fidèles étaient très élégants et tous contents à cette messe du dimanche matin. L'autre groupe, Arthur, Laia et Iliene, sont allés se balader dans la ville. Après avoir marché le long de la route principale, ils ont voulu se perdre dans les petites ruelles où se trouvent les maisons des habitants. Ils ont pu réellement constaté la pauvreté due à l'absence de chemins entre les maisons : pour se déplacer, ils devaient se déplacer entre des canalisations ouvertes. Aussi, il y avait beaucoup plus de déchets que sur la route principale. Ils ont aussi constaté, en traversant les ruelles, le long chemin nécessaire aux locaux pour aller chercher de l'eau. Ils ont rencontré des enfants et ont joué au foot avec eux!

Après le repas, on est allé vers Ruhango. Nous avons été accueillis tout en chansons par les villageois. Un accueil très chaleureux!! On a vu que Caritas les aide à fabriquer du lait de soja et du jus de betterave et d'ananas. Cette fabrication était impressionnante : c'est un travail intense et long. Caritas leur enseigne comment avoir une nourriture équilibrée pour éviter la malnutrition en particulier des enfants. Après cette phase d'éducation, les habitants devront poursuivre de manière autonome.

En discutant avec un local, il nous a dit qu'il se sentait chanceux pour la grande maison qu'il a. Comparé à nos maisons à nous, c'était une petite maison. Elle n'était pas meublée : le salon ne comptait que trois chaises. La toilette était dans une maisonnette dehors. Il n'y avait pas de salle de bain et les repas se préparaient à même le sol. On a pu constater que tout était relatif...

Pour finir la journée, nous avons joué avec les enfants et nous leur avons appris "Un deux trois Soleil".

Une journée enrichissante!

Laia, Ellen, Iliene et Arthur.

ellen 1.jpegellen 2.jpeg

Commentaires

  • Merci bien pour ce beau article. Oui, tout est relatif, toujours ;-)

Les commentaires sont fermés.