Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Jour 6 - 12 février - La coopérative, un moteur de développement?

martin 1.JPGUne coopérative est une association de personnes travaillant dans le même secteur d'activité et qui s'unissent afin d'optimiser leur production et d'augmenter leurs revenus.

Les coopératives au Rwanda permettent aux habitants de varier leurs sources de revenus et de contribuer au développement des espaces ruraux : comment fonctionnent-elles et quel est leur réel impact sur la population locale?

En cette sixième journée de voyage, nous avons essayé de trouver quelques éléments de réponse.

Au matin, nous avons rencontré les membres d'une coopérative apicole. Après une petite quarantaine de minutes de marche intensive pour atteindre leur lieu de travail, les membres de la coopérative se sont brièvement présentés en insistant sur l'absence de hiérarchie et la nature volontaire de cette activité. Nous avons enfilé les combinaisons de protection pour aller récupérer les cadres de miel dans les ruches. De retour dans les bureaux de la coopérative, nous avons assisté à l'extraction du miel que nous avons pu déguster directement. Malheureusement le goût très sucré du miel ne viendrait pas des fleurs (insuffisantes en cette période) mais du  du sirop de glucose avec lequel les apiculteurs nourrissent parfois les abeilles.

Ce miel est exporté vers des marchés locaux du secteur. Malgré cette activité intensive permettant des rendements assez élevés (cinq récoltes par an par rapport à deux récoltes possibles en Belgique), les bénéfices sont difficilement visibles de notre point de vue : le village semble être frappé par la pauvreté; les infrastructures (accès à l'électricité et routes) restent rudimentaires. Malgré la présence de matériel de production sophistiqué et de l'abondance des récoltes, nous pouvons donc nous demander si ce genre d'initiatives permet réellement d'atteindre son objectif...?

Cette question s'est reposée lors de notre visite d'une coopérative de producteurs de café. Elle développe des graines, les cultive, les récolte, les traite jusqu'à un certain niveau de la chaîne de production. La torréfaction ainsi que la commercialisation sont à leur tour gérées par des entreprises de plus grande envergure. Ceci entraîne une diminution des possibles revenus de la coopérative, celle-ci misant sur la production d'un bien agricole brut et soumise aux fluctuations du marché, et ne peut contribuer à des revenus stables.

Nous estimons que ces belles initiatives ont un impact financier réduit sur les populations locales. Mais contribuent sans doute à la cohésion sociale et constituent un premier pas vers un développement par le village et pour le village.

Martin et Gustavo (Adrien). 

martin 7.JPGmartin 8.JPGmartin 9.JPG

 martin 2.JPGmartin 3.JPGmartin 4.JPGmartin 5.JPG

 

Commentaires

  • CELA FAIT TRES PLAISIR DE VOUS VOIR AUSSI OCCUPES, SOURIANTS ET EBLOUIS PAR CE "NOUVEAU MONDE"! PROFITEZ AU MAXIMUM. SUPER LE BANDEAU MARLENE-CA TE VA TRES BIEN (HE, HE).

  • Quels beaux articles vous nous offrez là, merci !
    et quelle belle aventure vous nous contez...et vous vivez !
    profitez-en bien, elle vous servira dans la vie d'ici aussi :-)

Les commentaires sont fermés.